Montbolo, «balcon du Vallespir»

Montbolo (Catalan: Montboló) est situé à 600 mètres d’altitude…

… au coeur du Vallespir et au-dessus de la station thermal d’Amélie-les-Baines. Le village de Montbolo bénéficie d’un panorama exceptionnel donnant à la fois sur l’immense plage littorale de la plaine du Roussillon, le Canigou et la chaîne des Albères. De son exposition plein sud le village reçoit un ensoleillement maximum en hiver et, en été cette chaleur est tempérée par la fraîcheur due à l’altitude certes modérée mais suffisante. L’absence de toute activité industrielle contribue à une qualité de l’air remarquable et pour compléter ce cadre idyllique l’alimentation en eau est assurée par des sources captées à plus de 1500 mètres d’altitude. La commune est dans le département des Pyrénées Orientales et de la région Languedoc-Roussillon. Elle fait partie de la Communauté de communes “du Haut Vallespir”. Les habitants et habitantes de la commune de Montbolo sont appelés les BOLOMONTAINS et les Bolomontaines. Les 189 habitants (2014)  du village vivent sur une superficie totale de 22 km² avec une densité de 9 habitants par km² et une moyenne d’altitude de 514 m. Les villes voisines sont Amélie-les-Bains-Palalda, Arles-sur-Tech, Taulis et Reynès. La grande ville la plus proche de Montbolo est Perpignan et se trouve à 30,66 kilomètres au nord-est à vol d’oiseau. Le maire actuel du village de Montbolo est M. JULIA Lucien. Pour visiter la page de la mairie, cliquez ICI.

Montbolo de loinEn arrivant à MontboloMairie de Montbolo, village Catalan

le lever du soleil pour Montbolo

Tous les 30 juillet, à Montbolo, a lieu la procession de la Rodella. La Rodella, c’est un enroulement de cire d’abeille placé sur une croix chrétienne. On prononce ce mot “Roudeille”. Cet étrange objet, dont l’origine est directement issue des croyances païennes et donc antérieure au VIIIe siècle, est représentatif de la vénération des habitants du village pour les protecteurs St Abdon et St Sennen, patrons de la ville toute proche d’Arles sur Tech. Une légende raconte pourquoi les habitants de Montbolo vénèrent ces deux Saints (voir ICI)

L’église Saint-André de Montbolo a été élevée au xiie siècle, puis fortifiée quelques années après. Ses murs gouttereaux ont alors été surélevés afin d’y construire un chemin de ronde, et deux tours barlongues ont été construites sur les murs est et ouest. L’édifice se rapproche de l’église d’Espira-de-l’Agly : forme rectangulaire (environ 30 mètres sur 10 mètres), et deux absides jumelles ménagées dans l’épaisseur du mur oriental. Des niches ont de plus été construites dans l’épaisseur des murs latéraux (deux au nord et deux au sud). L’église a été inscrite au répertoire des monuments historiques le 29 mars 1993.

les prévisions à 10 jours